Skip to content
CBS News projects Newsom survived recall effort and will remain in office


CBS News predicts that the “no” vote will win the recall election, meaning Gov. Gavin Newsom will remain in office. Newsom avoided an upset defeat that would have sent Democrats scrambling ahead of the upcoming 2021 gubernatorial elections in New Jersey and Virginia, as well as the 2022 midterm elections.

Less than an hour after the polls closed, Newsom addressed his supporters.

“’No’ is not the only thing that has been expressed tonight,” he said. “I want to focus on what we said ‘yes’ to as a state. We said yes to science. We said yes to vaccines. We said yes to the end of this pandemic. We said yes to vaccines. yes to people’s right to vote without fear of fraudulent fraud or voter suppression.

The “no” won out over most demographic groups: Majorities of men and women, white and non-white voters, and voters of all age groups all voted against the recall.

It was the sixth recall attempt against Newsom, but the first to meet the signature threshold needed to trigger an election. The recall began in February 2020, when a group called the California Patriot Coalition aimed to suppress Newsom for its policies on COVID-19, homelessness, immigration and taxes and the state’s affordability.

The recall effort really took off after Newsom was spotted dining at an upscale Napa Valley restaurant while his lockdowns on indoor dining were in place.

The country’s most populous state was the first to order statewide shutdowns at the start of the pandemic, and Newsom was the first to demand vaccines and masks for healthcare workers and teachers.

In the final weeks of the campaign, Newsom and Democrats have focused on his response to COVID-19[feminine ainsi que des problèmes nationaux comme les menaces contre les droits des femmes à la suite de la loi sur l’avortement au Texas.

Les sondages de sortie ont indiqué que COVID-19 était le principal problème auquel les électeurs se souciaient: alors que la gestion de la maladie par Newsom a galvanisé le mouvement de rappel, les électeurs ont finalement approuvé les décisions de Newsom pour y remédier, et il a pu en tirer parti dans les dernières semaines de la course . Environ 30% des électeurs ont déclaré que COVID-19 est le problème le plus important auquel la Californie est confrontée, suivi par environ un quart qui a choisi le sans-abrisme. L’économie, les incendies de forêt et la criminalité complètent les 5 principaux problèmes.

Pour ceux qui ont voté “non” au rappel (en gardant Gavin Newsom comme gouverneur), le coronavirus est le problème qu’ils considèrent comme le plus important auquel leur État est confronté. Pour ceux qui votent « oui » sur le rappel (en supprimant Newsom en tant que gouverneur), l’économie et l’itinérance sont les plus importants pour eux. Les partisans de l’effort de rappel de Newsom ont critiqué les politiques COVID de Newsom, arguant principalement qu’elles sont trop strictes.

Des démocrates nationaux ont été amenés à soutenir Newsom tout au long de la course. L’ancien président Barack Obama et les sénateurs Bernie Sanders et Elizabeth Warren ont tous coupé les publicités contre le rappel. M. Biden et le vice-président Kamala Harris ont tous deux été en tête d’affiche des rassemblements pour Newsom dans les semaines précédant les élections. La Democratic Governors Association a dépensé plus de 6 millions de dollars au total pour battre le rappel.

M. Biden a rappelé aux électeurs ici que le résultat aurait des implications au-delà des frontières de l’État, en disant: “les yeux de la nation sont tournés vers la Californie. Parce que la décision que vous êtes sur le point de prendre n’aura pas seulement un impact énorme sur la Californie, ça va se répercuter dans tout le pays.”

Au total, 46 candidats figuraient sur le bulletin de remplacement, dont l’animateur de talk-show républicain Larry Elder, qui a dirigé les candidats dans le scrutin depuis son entrée dans la course à la mi-juillet. Newsom et les démocrates ont fait de lui le « visage » de facto du rappel et ont souligné ses commentaires sur COVID-19 et les anciens invités qui ont partagé de la désinformation sur son émission de radio.

Elder avait précédemment suggéré qu’il pourrait y avoir des « magouilles » et une fraude électorale généralisée lors de l’élection de rappel, et a affirmé que sa campagne était prête à poursuivre.

“Je pense que tant de gens vont voter pour le rappeler, il n’y aura aucun doute sur le résultat de cette élection”, a-t-il déclaré dimanche à CBS News.

Mais le site Web de la campagne d’Elder renvoie à un site Web distinct permettant aux personnes de signaler des allégations de fraude et prétend sans fondement que les “analyses statistiques” utilisées pour détecter la fraude ont déjà révélé que le rappel serait annulé avant que les votes ne soient comptés.

Bien que les sondages à la sortie des urnes aient montré mardi que les électeurs avaient une opinion défavorable nette de Larry Elder, il semblait être populaire parmi le GOP. Les sondages de sortie ont montré que 3 républicains et conservateurs sur 4 considèrent Elder favorablement, tout comme près de la moitié des indépendants votant sur le rappel.

CBS News projects Newsom survived recall effort and will remain in office
Le gouverneur de Californie Gavin Newsom s’adresse aux journalistes après avoir repoussé le rappel qui visait à le destituer au siège du Parti démocrate de Californie John L. Burton à Sacramento, Californie, le mardi 14 septembre 2021.

Riche Pedroncelli / AP


.